GAZ 69

Ainsi que tous les véhicules des autres armées et de toutes époques
Avatar du membre
doudoup
Caporal
Caporal
Messages : 174
Enregistré le : 02 déc. 2018, 15:23
Véhicule(s) : Uaz 469, Gaz 69, dnepr 650, ural 650
Localisation : 92
Localisation : Entre 52 et 92

Re: GAZ 69

Message par doudoup » 18 nov. 2019, 23:00

Hello,

He bien ca bosse dans le sous sol. Je me suis attaqué au maître cylindre de frein. FAIT c'est changé. Ensuite roue avant gauche avec brossage d'abord des poutrelles métalliques et intérieur de tour de roue pour peinture antigravillon avec bombe. il en faut une bombe environ. C'est nickel propre et enfin démontage du cylindre, et plaquette, un gros coup de white spirit pour dégraisser et retrouver apres brossage un métal nickel et enfin séchage puis rustoll en bombe en 2 passages pour enfin faire 2 passages de bombe noir . Apres remontage on est assez fier et on passe à la roue avant droit pour recommencer 4 ou 5 heures de boulot ;-)
IMG_20191118_214949.jpg
IMG_20191118_214949.jpg (240.11 Kio) Vu 470 fois
j'ai 2 questions:

-Comment graisser vous les lamelles de suspension. Un trou dans les caches en plastique et je mets 1 cartouche entiere ou cela se badigeonne et on les laisse à l'air libre?
-Pour ce qui est du graisseur des roues (coupole je crois), c'est fou, déjà 2 cartouches par roue et ce n'est toujours pas plein. d'ailleurs est ce qu'il faut arrêter de remplir ou il faut attendre que cela soit à refus?
Fichiers joints
IMG_20191118_215025.jpg
IMG_20191118_215025.jpg (139.5 Kio) Vu 470 fois
Je partirais au bout du monde avec un bon DT 10 Vityaz et je tracerais tout droit sans faire de détour pour économiser un peu d'essence.
https://youtu.be/HuB5X77AuvA

Avatar du membre
DEUN
1ère Classe
1ère Classe
Messages : 21
Enregistré le : 27 janv. 2019, 13:16
Véhicule(s) : UAZ 469
Localisation : Grand Est

Re: GAZ 69

Message par DEUN » 19 nov. 2019, 17:42

doudoup a écrit :-Comment graisser vous les lamelles de suspension.
Perso, depuis ma première Jeep et sur le conseil des "Grands Anciens" :
- véhicule levé par le chassis pour bien détendre les lames (quitte même à défaire éventuellement les brides) et badigeonnage copieux à l'huile hydraulique.
- on essuie le surplus et on peut recommencer quelques temps plus tard, après un lavage par exemple, jusqu'à disparition du "jus de rouille" si nécessaire.

Résultat immédiat : souplesse et fin des grincements de suspensions. Sur l'UAZ ce fut le jour et la nuit en à peine 500m.

Avatar du membre
CARGOKATKAT
MODERATEUR
Messages : 15707
Enregistré le : 28 déc. 2014, 10:18
Véhicule(s) : Simca Cargo F594WML 4X4-SUMB MH 600 BS
Localisation : 68
Localisation : Vallée de Kaysersberg 68

Re: GAZ 69

Message par CARGOKATKAT » 19 nov. 2019, 21:49

Propre ::cool

J' ai toujours entendu : pas de corps gras sur les lames. Aprés qu' est-ce que ça vaut ? je ne sais pas ..
RIEN N'ARRETE LES CAMIONS "SIMCA-UNIC" !!

MÊME PAS LEURS FREINS.ImageImageImage

Avatar du membre
DEUN
1ère Classe
1ère Classe
Messages : 21
Enregistré le : 27 janv. 2019, 13:16
Véhicule(s) : UAZ 469
Localisation : Grand Est

Re: GAZ 69

Message par DEUN » 20 nov. 2019, 13:38

CARGOKATKAT a écrit :J' ai toujours entendu : pas de corps gras sur les lames. Après qu' est-ce que ça vaut ? je ne sais pas ..
Pour un usage quasi permanent en tout terrain, ça ne peut probablement qu'aider à retenir toute sorte de particules abrasives.

Mais dans un emploi routier avec d'occasionnels passages hors chemins et de plus comme c'est un corps gras fluide, je n'ai jamais constaté de creusements et autres usures comme on peut en voir sur des 4x4 civils reconvertis en bêtes des champs.

J'ai même fait usage de graisse graphitée lors de quelques remontages de mes paquets de lames.
Et puis d'un autre côté, il faut bien dire que les gains en souplesse apportent aussi un gros plus appréciable dans le comportement hors route.

Avatar du membre
doudoup
Caporal
Caporal
Messages : 174
Enregistré le : 02 déc. 2018, 15:23
Véhicule(s) : Uaz 469, Gaz 69, dnepr 650, ural 650
Localisation : 92
Localisation : Entre 52 et 92

Re: GAZ 69

Message par doudoup » 20 nov. 2019, 14:55

Alors j'avance dans mes investigations avec votre aide.
voici la coup des ressorts et amortisseur
Capture.JPG
Capture.JPG (73.77 Kio) Vu 409 fois
On peut lire dans la notice qu'au montage les proteges ressort (toile caoutchoutée) est rempli de d'un lubrifiant à base de graphite (c'est la traduction google trad du russe au francais) Ca veut dire de l'huile ou de la graisse?

voici l'amortisseur.
IMG_20191120_104123.jpg
IMG_20191120_104123.jpg (256.57 Kio) Vu 409 fois
J'en ai jamais vu de pareil donc pour votre culture voici la coupe.
Captufre.JPG
Captufre.JPG (146.55 Kio) Vu 409 fois
On met de l'huile de moteur dedans c'est ca?
Je partirais au bout du monde avec un bon DT 10 Vityaz et je tracerais tout droit sans faire de détour pour économiser un peu d'essence.
https://youtu.be/HuB5X77AuvA

Avatar du membre
DEUN
1ère Classe
1ère Classe
Messages : 21
Enregistré le : 27 janv. 2019, 13:16
Véhicule(s) : UAZ 469
Localisation : Grand Est

Re: GAZ 69

Message par DEUN » 20 nov. 2019, 18:40

doudoup a écrit :On met de l'huile de moteur dedans c'est ca?
Je crois pas, si c'est comme pour les vieilles anglaises.

L'huile moteur actuelle pourrait se montrer trop détergente et avoir une viscosité inadaptée, à ma connaissance il existe des huiles pour amortisseurs à levier et cela doit se trouver chez les fournisseurs spécialisés en voitures de collection (voir du côté nos amis les brexiteurs notamment).

Mais de toute manière, puisque tu as le manuel, il devrait y figurer la quantité et la qualité de fluide préconisée, non ?

Avatar du membre
doudoup
Caporal
Caporal
Messages : 174
Enregistré le : 02 déc. 2018, 15:23
Véhicule(s) : Uaz 469, Gaz 69, dnepr 650, ural 650
Localisation : 92
Localisation : Entre 52 et 92

Re: GAZ 69

Message par doudoup » 20 nov. 2019, 19:10

le manuel traduit par google dit précisément et c'est ca qui n'est pas clair le texte ci-dessous en bleu :

Prendre soin des amortisseurs comprend:

1) lors d'un contrôle périodique des amortisseurs et du serrage rapide de leur fixation,
2) en faisant l'appoint en fluide amortisseur conformément à la carte de lubrification,
3) laver les amortisseurs à l’essence une fois par an et les remplir de liquide frais .
Les amortisseurs sont remplis par le trou, fermé par le bouchon 22, avant celui-ci
niveau (Fig. 110). Une huile filée ou, en son absence, un mélange d’huile doit être utilisée: 60% de l’huile de transformateur et 40% de l’huile de turbine. Autorisé à utiliser une huile de transformateur[/b], mais dans ce cas, les amortisseurs seront plus mous. Les autres huiles ne peuvent pas être utilisées.


tu as raison je vais trouver de l'huile d'amorto sur les site de 2cv et 4 L et ancienne. le nom serait huile hydraulique
Je partirais au bout du monde avec un bon DT 10 Vityaz et je tracerais tout droit sans faire de détour pour économiser un peu d'essence.
https://youtu.be/HuB5X77AuvA

Avatar du membre
doudoup
Caporal
Caporal
Messages : 174
Enregistré le : 02 déc. 2018, 15:23
Véhicule(s) : Uaz 469, Gaz 69, dnepr 650, ural 650
Localisation : 92
Localisation : Entre 52 et 92

Re: GAZ 69

Message par doudoup » 21 nov. 2019, 11:58

Hello,
les huiles c'est tellement compliquées. J'ai trouvé ce tuto sur mototracteur forum et je vous le partage car ça aide à décoder le jargon des bidons.

http://mototracteurs.forumactif.com/t39 ... es-pour-no



QUELLE HUILE POUR MON ANCIENNE ?

Beaucoup d’entre nous se posent la question et je vais tenter d’éclairer leur lanterne.

Tout d’abord nous n’avons comme info que ce que les fournisseurs d’huile indiquent sur les bidons, et nous trouvons :

La marque

Le type : minérale, semi-synthèse, synthèse

La viscosité, en général multigrade (..w..)

L’application au moteur : (essence ou diesel) avec des conseils d’utilisation (ville/route, atmosphérique/turbo, etc..)

La correspondance aux normes : S.A.E., C.C.M.C., A.C.E.A., A.P.I., M.I.L. etc…

Parfois une étiquette de vidange!

PROVENANCE

Il est important de choisir une huile de provenance connue (grands producteurs d’huile) bien que certains hypermarchés distribuent sous leur marque des huiles de grands producteurs ( par ex : Carrefour = Mobil) pour s’en assurer, il faut regarder la rubrique "Emb" sur le bidon, les 5 chiffres sont le code INSEE de la commune.

S’il y a une lettre après les chiffres, c’est que plusieurs sociétés produisent la même chose sur cette commune…..

LES NORMES

Seules 2 d’entre elles nous intéressent : SAE et API

S.A.E. (Society of Automotive Engineers)

Elle définit la viscosité de l’huile, monograde ou multigrade

Monograde : SAE 20, SAE 30 SAE 40

Le chiffre indique la fluidité de l’huile à environ 100°C

Plus le chiffre est élevé, plus l’huile est "épaisse"

(c’était la seule caractéristique retenue pour sélectionner l’huile jusqu’aux années 50)

Multigrade : SAE 20W50 par exemple est une huile HIVER de viscosité 20 à basse T°C et de viscosité 50 à environ 100°C donc fluide à froid et épaisse à chaud.

A.P.I (American Petroleum Institute)

2 lettres caractérisent l’huile :

La première : S pour moteurs à essence, C pour diesel

Seul le moteur à essence nous intéresse.

La seconde : de A à G en fonction des caractéristiques du produit qui a suivi l’évolution des moteurs.

Evolution des huiles de SA…..à….SG !

SA : huile des années 20/25, minérale pure, sans additifs, monograde.

SB : même base que SA mais avec additifs anti-oxydants, anti-rayures, mais toujours non détergente et monograde.

SC : SB avec protection contre les dépôts à basse et haute T°C c’est le premier niveau d’huile D E T E R G E N T E avec en complément des additifs anti-usure (oxydes métalliques tels qu’oxyde de zinc etc.…), antirouille (dispersion de l’eau de condensation)

Ces huiles sont caractéristiques des années 60/65, elles sont multigrade (W).

SD :idem SC mais caractéristiques améliorées années 70 (elle suit l’évolution des moteurs)

SE : idem SD caractéristiques encore améliorées (années 75)

SF idem SE mais renforcement des caractéristiques anti-usure, extrême pression, anti-oxydants elle correspond aux exigences des constructeurs des années 80

SG : renforcement des caractéristiques anti-déposition

Il existe un autre type d’huile dont le nom est connu des amateurs : l’huile de ricin !

C’est une huile VEGETALE aux caractéristiques exceptionnelles par rapport à une huile MINERALE de base (SB)

Cette huile présente des avantages mais aussi des inconvénients (pour notre usage), elle était employée à la belle époque en compétition dans les moteurs "gonflés".

Avantages : très grande stabilité en température

Très grande qualité extrême pression

Odeur sympa !

Nota : en raison de ses qualités exceptionnelles, l’huile de ricin (plus épaisse) est toujours d’actualité aujourd’hui dans les réducteurs à vis sans fin et dans les ponts AR à vis (PEUGEOT)

Inconvénients : n’est pas multigrade, d’où mauvais graissage au démarrage.

Elle n’est pas miscible avec les huiles minérales, le mélange à chaud forme un mastic qui finit par bloquer complètement le pont (incident rencontré par l’auteur dans les années 60 !)

Elle forme un dépôt carbonisé impossible à enlever sans un démontage complet du moteur.

Avis aux amateurs !…

Les huiles synthétiques ou semi-synthétiques:

Ce sont des huiles de génération récente et d’excellentes qualités ne conviennent pas à nos anciennes car trop fluides(en général, de grade 5 à froid), il est quasiment impossible de l’empêcher de s’échapper au travers des joints liège ou papier.

De plus, ces huiles possèdent un indice d’échange thermique (transfert thermique entre le métal et l’huile) bien inférieur aux huiles minérales, elles sont développées pour les moteurs actuels dont les systèmes de refroidissement sont optimisés.

Nota : dans nos vieux moteurs sans pompe à huile, sans pompe à eau, les transferts thermiques sont, en grande partie assurés par l’huile, même pour des moteurs refroidis par air (ex : Panhard, 2cv etc...)

CHOIX :

A ce stade des informations, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas de solution universelle, à chaque génération de moteur correspond une huile.

En résumé, voici, en fonction des générations de moteurs, le type de lubrifiant le mieux adapté.

Années 20 : graissage par barbotage

On utilisera une mono-grade SAE 40 pour une bonne tenue à chaud, bonne évacuation calorifique et éviter une consommation excessive d’huile.

Une huile monograde ne nous pénalise pas trop, c’est l’été et "y a pas l’feu "!..

La classe API : SB si possible (non détergente car pas de filtre à huile ni de possibilité d’installation)

- Vidange tous les 1000Km.

- Dégommage du moteur tous les matins à la manivelle.

- Laisser le moteur monter tranquillement en température sans faire appel aux bourrins qui piétinent d’impatience.

Années 30/50

SAE 40 (même raisons que pour années 20).

API SB (non détergente pour un moteur dont on ne connaît pas ses antécédents).

20w50 SC (à faible niveau de détergence) si le moteur est « propre » mais vidanges fréquentes car l’huile contient des additifs anti-déposition (les impuretés restent en suspension (produits carbonisés, limaille etc.…les bouchons magnétiques ne sont pas à négliger).

Années 60/70

2 variantes : sans filtre à huile, avec filtre

Sans filtre :

20w50 même motifs que précédemment

API : SB ou SC si moteur propre, bouchon magnétique conseillé

Avec filtre :

20w50 idem !

API : là, c’est le pied ! nous tapons dans le haut de gamme des minérales : SF/SG/SJ

Remarque : si vous ne trouvez pas en station votre SAE 40 en API : SB pour votre puissante 5HP, vous pouvez toujours vous rabattre sur une huile à usage industriel tel que l’huile pour compresseurs d’air qui est, monograde (30à 50) mais qui est parfaite pour les moteurs à barbotage (comme les compresseurs)

Ses caractéristiques anti-oxydants et son haut indice thermique en fait un produit tout adapté. Attention, conditionnement industriel !

Pour les moteurs équipés de pompe à huile essayez d’envisager l’installation d’un filtre extérieur, c’est possible n’est ce pas Tim !.. même sur une Austin seven !
Je partirais au bout du monde avec un bon DT 10 Vityaz et je tracerais tout droit sans faire de détour pour économiser un peu d'essence.
https://youtu.be/HuB5X77AuvA

Avatar du membre
DEUN
1ère Classe
1ère Classe
Messages : 21
Enregistré le : 27 janv. 2019, 13:16
Véhicule(s) : UAZ 469
Localisation : Grand Est

Re: GAZ 69

Message par DEUN » 21 nov. 2019, 13:45

Ah, ça, mon bon Môssieur, à qui le dites-vous.
Les huiles c'est point simple, encore nous limitons nous à l'atelier et ne parlons pas cuisine... :flu
doudoup a écrit :Une huile filée ou, en son absence, un mélange d’huile doit être utilisée: 60% de l’huile de transformateur et 40% de l’huile de turbine. Autorisé à utiliser une huile de transformateur, mais dans ce cas, les amortisseurs seront plus mous. Les autres huiles ne peuvent pas être utilisées.
Le mélange préconisé en dépannage semble effectivement faire l'addition d'un fluide limitant l'échauffement (genre pyralène) et d'un autre résistant aux pressions extrêmes (huile hydraulique), mais ce n'est visiblement pas à recommander.

doudoup a écrit : je vais trouver de l'huile d'amorto sur les site de 2cv et 4 L et ancienne. le nom serait huile hydraulique
Pour les 4L je ne sais pas, mais les 2CV à ma connaissance n'ont jamais fait appel aux amortisseurs à levier traditionnels. Dans le lien que j'ai placé précédemment il est question d'huile de fourche moto, ce qui me semble bien correspondre aux exigences d'un emploi si spécifique. Sinon à partir de recherches sur les mots "lever arm shock absorbers reconditioners", tu devrais bien finir par trouver ton bonheur.

Avatar du membre
doudoup
Caporal
Caporal
Messages : 174
Enregistré le : 02 déc. 2018, 15:23
Véhicule(s) : Uaz 469, Gaz 69, dnepr 650, ural 650
Localisation : 92
Localisation : Entre 52 et 92

Re: GAZ 69

Message par doudoup » 21 nov. 2019, 13:53

Deun ,

yes je suis en définitive à la recherche d'une SAE 20 pour les armortisseurs. merci pour le tuyau, ca avance. Pas facile à trouver.

je recherche aussi des housses pour les suspensions à lame par mot clef sur le net. L'idéale serait un bout de bâche de 100 cm x30 cm avec une fermeture éclaire sur la partie 100 cm pour venir la mettre comme un chaussette en lieu et place des anciennes protection (après avoir bien tout badigeonner d'huile ou graisse) sinon les faire soit même mais j'ai pas de machine à coudre ;-)
Je partirais au bout du monde avec un bon DT 10 Vityaz et je tracerais tout droit sans faire de détour pour économiser un peu d'essence.
https://youtu.be/HuB5X77AuvA

Répondre

Retourner vers « Les Volkswagen, Mercedes, Opel, Zis, Lancia, GAZ,... »